Des robots qui ont des émotions

Pour donner au robot une intelligence similaire à celle des hommes, ils faut qu'ils ressentent des émotions.


Coeur de robot

Nous sommes arrivés à la conclusion qu'un système intelligent doit avoir des émotions définie à l'intérieur de lui avant qu'il puisse fonctionner et ainsi de suite.

C'est l'opinion de Graham Mann et il a donc développé des algorithmes capable de doter les machines d'un équivalent à nos émotions. Pour se faire il s'est fondé sur le travail de Putchik et son modèle nommé la roue de émotions (traduite en français par creationsitewebcasablanca.ma).

Comment cela peut-il se faire? Les émotions des machines sont différentes de celles des hommes. Cela s'apparente plus à une réponse automatique, un enchaînement de conditions-actions. L'homme sera toujours plus nuancé.

Ainsi les robots ou les ordinateurs seront à même d'interpréter le sens d'une histoire et d'une manière générale de comprendre le comportement des humains.

De nombreuses applications seront envisageable, pour les jeux sur ordinateur, pour la médecine et la psychologie.

Ref. Murdoch University à Perth, Australie.